6:20 am Actualités

Le concept de monitoring environnemental, qu’est-ce que c’est ?

Instrument de mesure environnementale

Le monitoring environnemental est un concept essentiel dans notre société contemporaine, où la protection de l’environnement et la durabilité sont des préoccupations majeures. Ce système de surveillance permet de collecter, d’analyser et d’interpréter des données environnementales afin de comprendre et d’évaluer les impacts des activités humaines sur les écosystèmes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le monitoring environnemental.

Qu’appelle-t-on monitoring environnemental ?

On appelle monitoring environnemental l’ensemble des techniques et des technologies qui permettent de collecter, de traiter et de diffuser les données relatives aux paramètres environnementaux. Le but est de recueillir des données quantitatives et qualitatives qui seront ensuite analysées pour évaluer l’état de l’environnement et les changements qui y surviennent.

Il repose sur l’utilisation de capteurs et transmetteurs, qui communiquent de façon analogique ou numérique avec des systèmes d’acquisition et des serveurs centralisés. Ces derniers assurent le stockage, l’analyse et la diffusion des informations via des interfaces web sécurisées. Le monitoring environnemental englobe des variables telles que la qualité de l’air, de l’eau, du sol, la biodiversité, le bruit, les émissions de gaz à effet de serre, etc. Son principal objectif est de :

  • détecter les problèmes potentiels,
  • évaluer les risques environnementaux,
  • fournir des données pour guider les décisions politiques et les actions de protection de l’environnement.

Il se fait alors à l’échelle régionale, nationale, voire internationale, selon les objectifs et les besoins spécifiques. Comme cela est expliqué sur le site www.azimut-monitoring.com/, la réalisation d’un monitoring environnemental est possible grâce à des équipements spécifiques. On retrouve ainsi différentes technologies sur le marché qui s’adaptent aux besoins de différents secteurs.

monitoring environnemental

Quels milieux peuvent bénéficier de ce service ?

Le monitoring environnemental peut être mis en place dans divers milieux, qu’ils soient naturels ou anthropiques. Il est aussi applicable à plusieurs secteurs de la vie quotidienne.

En milieu industriel

Les industries produisent souvent des effluents chimiques et des déchets qui peuvent avoir un impact significatif sur l’environnement. Leurs zones d’implantation constituent donc un terrain sur lequel on peut mettre en place le monitoring environnemental. Celui-ci permettra de surveiller et de contrôler les rejets industriels, d’évaluer leur conformité par rapport aux normes environnementales et d’identifier les mesures correctives nécessaires. Les chaînes de production, où il faut surveiller les émissions de gaz ou de poussières, peuvent aussi bénéficier de ce service.

Les aires protégées

Les parcs nationaux, les réserves naturelles et les sites écologiques assurent une surveillance constante pour garantir la préservation des écosystèmes sensibles. Ils peuvent aussi bénéficier du monitoring environnemental qui les aidera à suivre l’évolution de la biodiversité, surveiller les pressions anthropiques et détecter les pollutions. Les promoteurs pourront alors mettre en place des mesures de conservation adaptées.

Les espaces sensibles

En dehors des parcs, le monitoring environnemental peut être effectué dans les milieux sensibles aux contaminations extérieures. Il s’agit dans un premier temps des salles blanches, où il faut contrôler le niveau de contamination particulaire et microbiologique de l’air. On retrouve aussi les chambres froides, dans lesquelles il est nécessaire de maintenir une température et une humidité constantes pour la conservation des produits sensibles. Le monitoring environnemental est également envisageable dans les enceintes climatiques.

Celles-ci sont utilisées pour simuler des conditions environnementales spécifiques afin de tester la résistance ou le vieillissement des matériaux. Il est alors nécessaire de les contrôler régulièrement, pour la réussite des tests. Par ailleurs, le monitoring environnemental peut être utilisé dans les zones urbaines. Il sera utile pour évaluer la qualité de l’air, mesurer les niveaux de bruit et surveiller les émissions de gaz à effet de serre. Cela aidera à procéder à une gestion durable des ressources.

Comment mettre en place le monitoring dans vos locaux ?

La mise en place d’un système de monitoring environnemental dans vos locaux nécessite une approche méthodique et adaptée à vos besoins spécifiques. Vous devez de ce fait suivre quelques étapes clés pour mettre en place ce service. Il s’agit dans un premier temps de définir vos besoins et vos objectifs en termes de paramètres à mesurer et de fréquence de mesure. Vous devez aussi tenir compte des seuils d’alerte, des rapports à produire, etc.

Choisissez ensuite les solutions techniques adaptées à votre contexte et à votre budget. Pour cela, tenez compte des contraintes d’installation, de maintenance et d’évolution. Une fois le choix fait, installez les capteurs et/ou transmetteurs aux endroits stratégiques de vos locaux, en respectant les normes et les recommandations en vigueur. Configurez ensuite les systèmes d’acquisition et les serveurs selon vos paramètres et vos exigences.

N’oubliez pas de tester le bon fonctionnement du système et de vérifier la fiabilité des données collectées. À la fin de l’installation, vous devez former vos équipes à l’utilisation du système et à l’interprétation des résultats. Nous vous conseillons également d’assurer un suivi régulier du système de monitoring environnemental et une maintenance préventive ou corrective si nécessaire.

(Visited 38 times, 1 visits today)
Fermer